Social Media

Social Media

Hotmail décide en 1996 d’introduire un petit texte à chaque email : « PS : I love you. Get your free email at Hotmail »

Hotmail n’est pas l’inventeur du Growth  Hacking marketing, mais un utilisateur avec un certain état d’esprit.

Le bruit de couloir est désormais fortement encouragé et facilité par l’usage numérique et notamment des réseaux sociaux. Les postes peuvent être considérés comme des affiches « wanteed» d’un ancien temps.

Le social media est le bouche-à-oreille numérique. Comme le Community manager à ses débuts, le Growth Hacking est devenu du marketing.

Imaginé par des fondateurs plus ingénieux et moins fortunés que les institutions classiques, le Growth Hacking a permis d’améliorer le ROI. C’est avant tout un état d’esprit : il s’agit d’être inventif, expérimenter, analyser les données et de continuer l’amélioration du produit quasi éternellement.

Pour aller dans cette optique, la qualité essentielle aujourd’hui d’un social média est qu’il faut avoir est de penser toujours avec un coup d’avance pour pouvoir réagir plus vite que les concurrents.

Un réseau social dans l’entreprise c’est essentiel. Il est nécessaire néanmoins de réfléchir à mettre en place une charte de comportement sur les réseaux sociaux de la société, car les maladresses des employés sont parfois sujettes à aux “bad buzz”.

Chose impensable il y a encore quelques années, les réseaux sociaux tiennent aujourd’hui une place centrale dans les processus de recrutement en entreprise. Pour beaucoup de recruteurs, consulter le profil de candidats potentiels, avant de les avoir rencontrés, est devenu un passage obligé. Véritable carte d’identité et curriculum vitae numérique, les différents réseaux sociaux rivalisent d’ingéniosité, pour proposer de nouvelles options à leurs utilisateurs.