Product Market Fit

Product Market Fit

La digitalisation ne fonctionnera que si les données récoltées, exploitées et produites sont compatibles avec les attentes des clients.

La start-up qui a trouvé son Product Market Fit doit ultérieurement se centraliser sur la croissance de ses utilisateurs. Le Growth Hacking consiste à faire venir le maximum de individus sur le site et de les transformer en clients.

Exemple concret : Nous sommes en train de tester nos services par nos lecteurs avant d’arriver à la version finale la code couleur a aussi été montrée à plusieurs lecteurs afin d’atteindre une certaine harmonie entre le produit et les lecteurs potentiels.

Product Market Fit à la sauce Growth Haking Marketing : faire croître le nombre d’utilisateurs avec un budget marketing très réduit

Au début il est possible de créer des centaines de faux profils d’utilisateurs pour faire croire que son service est extrêmement populaire. Mais attention cette démarche reste risquée si elle n’est pas maitrisée. Car pour raconter une histoire, il fait rester cohérent.

Exemple :

Pay pal a réussi s’adosser à une plateforme ou un site pour profiter de sa croissance EBay. Aujourd’hui PayPal est resté dans cet état d’esprit alors que EBay a du mal à se réinventer.

Autre règle : avancer vite oui, mais attention à ne pas bruler des étapes.

Se limiter à un petit marché au début puis se déployer, comme Facebook l’a fait en proposant uniquement son service aux étudiants d’Harvard avant de s’étendre à toutes les universités américaines puis au monde entier.

Le big data est une valeur essentielle du marché numérique. Il ne faut pas les ignorés, mais les comprendre et les hiérarchiser :

Les données personnelles du client

Les données mises en commun par vos partenaires externes.

Les données achetées auprès de régies publicitaires ou à des réseaux sociaux d’une manière indirecte

C’est seulement pris dans leur ensemble que ces données ont une importance stratégique.

Les indicateurs ont pour finalité de remplir un tableau de bord, mais ce tableau ne doit pas rester dans les seules mains d’un manager, dans sa tour d’ivoire. Il doit être partagé, démocratisé, pour permettre à tous les acteurs de l’entreprise de mesurer leurs performances, de se remettre en question pour progresser.

Mais n’oublions pas qu’un chiffre en lui-même n’apporte pas grand-chose s’il n’est pas comparé.