EXPÉRIMENTATIONS

Tests et expérimentation

Le Growth Hacker ne pensera pas à dépenser plus d’argent en marketing ou en commerciaux, mais à améliorer son produit pour que les utilisateurs y viennent naturellement.

Ce n’est pas le plus gros qui gagne, mais le plus agile.

Les prototypes inventés peuvent aussi être immatériels ; les design thinkers se servent beaucoup de scénarios cinématographiques. Il est aussi utile de pratiquer des mises en situation, où l’on joue le rôle du client pour mieux comprendre ses besoins. Ces prototypes permettent de se projeter, de voir les conséquences et impacts d’une invention si elle devait exister.

En marketing classique nous avons les persona. Les personnes dans un état d’esprit de growth Hacking marketing deviennent des véritables personnes. Nous allons à la rencontre de chaque personne qui peut tester et expérimenter le produit.  Bien choisis, ces « humains » deviendront les ambassadeurs de la marque.

Toute marque a ses ambassadeurs. Les ambassadeurs ne coutent pas cher. Ce qui fait partie une fois de plus d’un état d’esprit caractéristique du Growth Hacking marketing.

Est si en attendant l’intelligence artificielle on « hacker » l’humain d’abord.

Un entrepreneur qui cherche à évaluer son idée prend souvent le problème sous le mauvais angle. Il pense devoir en premier lieu présenter son produit afin d’évaluer les réactions, et de voir si son interlocuteur serait intéressé pour l’acheter. Centrer l’entretien sur son idée est la meilleure manière de recueillir des informations floues ou trompeuses. Paradoxalement, l’idéal est de mentionner son produit ou son entreprise le moins possible.