Expérience

Expérience 

Osons la disruption permanente !

L’objectif du Growth Hacker est d’acquérir le maximum de clients pour un coût le plus faible possible ou en d’autres termes, de maximiser le retour sur investissement (ROI).

Aujourd’hui on parle de l’expérience client. Quand un produit est lancé la question quelle a été votre expérience prend tout son sens.

La disruption est un gage de pérennité dans un monde numérisé.

Les start’up sont les mieux placés, aujourd’hui, à pouvoir offrir une meilleure expérience. Plus malléables, plus dépendantes des nouvelles technologies, elles sont sponsorisées par de grands noms comme Xavier Niel, créateur d’un incubateur gigantesque à Paris, la Station François Miterand.

Les startups se nourrissent de toutes les insatisfactions de la vie quotidienne.

Les premiers signes de la rupture ne sont pas forcément représentatifs de son futur développement.

On distingue également deux types de ruptures. La première est la rupture dite « de nouveau marché » qui consiste à inventer un produit tout à fait nouveau. La seconde est la rupture « par le bas ». Elle permet d’attaquer un marché existant avec un produit moins cher et plus simple.

En 2010, Netflix, qui proposait jusqu’alors des séries sur Internet à ses abonnés, n’a pas hésité à se remettre totalement en question, à s’auto-disrupteur, pour offrir un accès en streaming sur à peu près tous les écrans.

En France nous avons les pionniers dans ce domaine : Blablacar, Vente privée, Criteo